Mon menu

mercredi 1 juillet 2020

Défi Burda #60 : Caraco




Je n'en reviens pas, déjà 60 défi Burda avec Zélie Décousue !

Zélie, tu m'épates !
En plus, je me demande comment tu as fait pour te préparer au CAP tout en continuant le défi Burda, je ne sais pas comment m'organiser pour concilier les 2.



Ce mois-ci, j'ai été inspirée par le Burda que j'avais acheté au tout début du déconfinement, mi mai.

Il faut savoir que ça fait un an que je pense à me faire un petit haut à bretelles avec un mini coupon de Liberty.

C'est enfin quand j'ai vu le modèle de magazine de mai 2020 que je me suis décidée !
Il est tellement bien mis en valeur dans le magazine.



J'ai beaucoup aimé le jeu de double bretelles.
Mais je n'ai pas pu faire la bande de boutonnage faute de boutons et de parementures, ce qui rend ce haut bien plus facile et rapide à faire.

Je le porte avec un soutien gorge sans bretelle.
Et on voit que le dos le cache bien.



Je n'avais que 50cm de tissu. Quelle idée d'acheter si peu...
Et bien sûr que non, ça ne suffit pas pour faire ce caraco.
J'ai dû tricher pour les bretelles et les parementures.
Et j'ai aussi dû raccourcir de 2cm le top, et que 2cm, grâce à l'ourlet mouchoir fait avec le pied spécial, je commence à l'apprivoiser à force.




Pour les parementures, j'ai pris un tissu 1ère étoile de Motif personnel qui est tout doux tout fin.
Pour les bretelles, j'ai pris... du passepoil ! Eh oui, j'ai décousu du passepoil pour le recoudre endroit contre endroit, et je me suis bien amusée à retourner tout ça !

Ceci dit, il était très bien expliqué comment retourner de si fines bandes car je les ai faites de la largeur recommandée.



Cette fois, je n'ai pas galéré sur les bretelles, il est très bien expliqué aussi comment les rattacher au top.
Sur l'avant, c'est simple, pris en sandwich entre le liberty et la parementure.
Sur l'envers, il est clairement dit de coudre à la main, et ça fait propre je trouve. Ça serait même invisible si j'avais le même tissu.


On voit aussi sur la photo que j'ai sous piqué la parementure, comme d'habitude. Mais on ne peut pas aller jusque sur les côtés, c'est normal et pas grave, je l'avais appris en cours, et c'est précisé dans les explications.


Vraiment, en ce moment, je suis ravie des explications Burda et quand j'entend des reproches là dessus, je tenais à le préciser aujourd'hui.

Je vais creuser le sujet, voir si je peux aider. Comme faire une vidéo des étapes. Mais je pense toujours que c'est un langage qu'on apprend facilement si on s'entraîne avec les modèles en pas à pas.





Résumé technique : 

 Modèle : Top 111 du Burda Style 05/2020

oo

 Taille : 38, non élargi au 40 par manque de tissu et ça va !

 Tissu : 50cm de Liberty + 2m de passepoil décousue + 20cm de 1ère étoile uni Motif Personnel

 Réalisation : Facile, quand on simplifie comme moi

 Modifications : Car oui, j'ai simplifié, j'ai carrément supprimé la bande de boutonnage.

Résultat sur moi : Pour l'avoir déjà porté, je peux dire que je le trouve très agréable. Je le porte dès le matin avec un gilet puis le l'enlève si j'ai chaud. Nickel en ce moment.
Rentré devant si j'ai un peu froid. Du coup, un peu froissé sur les photos...




lundi 15 juin 2020

Robette Ottobre autour du monde



Aujourd'hui, je parle d'une réalisation couture qui n'a l'air de rien comme ça, mais qui m'en a fait baver !

Déjà par mon coupon de tissu très petit, puis par le modèle moins simple qu'il n'y parait.


Le tissu déjà, je l'ai depuis fort longtemps sans savoir comment l'utiliser, car je ne voyais qu'une robe avec les motifs sous la taille. Mais ma fille n'a eu la taille requise que cette année.

Mais, là, j'ai réalisé que ce motif est sur le côté du tissu, c'est à dire qu'il faut coudre la robe contraire au droit fil.
Mais du coup, au lieu d'avoir un coupon de 140cm de large, je n'avais que 80cm.
Pas assez large pour une robe.

J'ai donc cherché une robe près du corps. Et j'ai trouvé seulement ce modèle qui tenait dans mon coupon en largeur dans mes Ottobre. A gauche ci-dessous.

Par contre, comme je me retrouve avec un coupon de 140 cm de long, j'en ai profité pour allonger ce modèle très court et il me reste encore 70cm de nuages !

J'ai préféré coudre une taille en dessous pour pouvoir allonger en évasant, et j'ai bien fait car c'est large. Au point que j'ai du faire un point sur les bras pour ajuster....


Eh oui, je n'ai pas eu le courage de refaire le haut de la robe car j'ai eu un mal fou à coudre ces bretelles proprement.

Déjà, forte de mon expérience Ottobre, je n'ai pas pris de bord côte comme recommandé,  je savais que je ferais un massacre. Eh bien, même avec un biais chaine et trame, j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois.
Déjà parce que j'avais ajouté 1cm partout alors que pour poser du biais à cheval, il faut penser à recouper les marges d'abord, ce que ne dit pas Ottobre car les explications sont plus légères.
Et la finition au dos pour coudre la bretelle n'est pas du tout détaillée.

Je ne suis pas fière des finitions sur cette robe, mais elle lui plaît et lui va bien !


Résumé technique : 



 Modèle : Robe 31 du Ottobre 3 2013

 Taille : 134 allongé en bas au 146

 Tissu : Jersey digital around the world blanc de Mamzelle Fourmi, mi 2017

 Réalisation : Moyennement facile. Peut être plus facile à la recouvreuse ?

 Modifications : pinces sous les bras pour ajuster en largeur et ça ne se voit pas porté.



dimanche 7 juin 2020

Tricot : Pull Trescao


Voici le pull que j'ai commencé fin janvier à une conférence sur la laine à Bures du Yvette.
Ce moment est vraiment un joli souvenir que ce pull me rappellera.

Etant toujours bi-encours, je ne l'ai terminé que début mai. Au moment où je n'avais plus de mobile/appareil photo.

Voici donc enfin des photos avec mon nouveau mobile !


C'est un pull gratuit d'Anna Dervout, très facile ! Idéal pour débuter je pense, si on aime ce style.

Il nécessite peu de laine car il est très court.

J'ai d'ailleurs eu peur de manquer de laine pendant tout le projet, pas habitué à utiliser seulement 2 écheveaux.
Au final, il me reste 8g de laine.

Et c'est doublé de mohair et soie. Belle découverte cette Tilia de Filcolana.


Ce pull est tricoté en top down, on commence par du point mousse, puis des rangs raccourcis avec un lien Youtube si besoin.
Puis c'est parti pour du jersey en rond avec des raglans en simples jetés. On ne peut pas faire plus simple je pense et j'adore !

Arrivé en bas, on doit à nouveau faire des rangs raccourcis pour avoir le dos plus long. J'aurais pu allonger un peu plus, mais j'ai eu du mal à savoir à l'avance.
J'ai juste allongé de 2cm et j'ai beaucoup étiré au blocage.


Au départ je l'ai tricoté pour le mettre avec cette robe Cami Dress (portée ici en mode hiver), donc je me fichais qu'il soit court.
Qu'il aille avec un pantalon taille haute n'est que du bonus ! Davantage mon style même je crois.

En tout cas, si j'adore porter ce pull, ça tient à la composition aussi je pense.
Je suis même tentée de le refaire en plus ample. Mais j'ai aussi d'autres envies de pull en laine et mohair et soie !

Même ma fille voudrait ce pull qu'elle m'a chipé pour essayer, et je pense que la plus petite taille lui irait ! 4 tailles en dessous de la mienne.



Résumé technique : 

 Modèle : Trescao Jumper d'Anna Dervout

 Taille : 95 (7 cm d'aisance )

 Laine : 728m de Fingering MSW La Fée Fil couleur Abysse
+ 730m de mohair et soir Tilia de Filcolana

 Réalisation : Facile ! Idéal débutant qui veut découvrir les rangs raccourcis.

 Modifications : Aucune, juste allongé en bas de 4 rangs avant les rangs raccourcis et de 4 rangs à la toute fin du point mousse.

Mon projet sur Ravelry : ici !


lundi 1 juin 2020

Défi Burda #59 : Robette d'été

1er juin, c'est jour de défi Burda chez Zélie Décousue !

Voici ma réalisation : une robe d'été pour ma fille, toute simple, doublée.


C'est une robe à un seul rond chez Burda, j'aurais peut être rajouté un demi rond car il faut quand même coudre des bretelles, ce n'est pas le plus simple quand on débute.

En effet, si on coud les bretelles au dos endroit contre endroit et pris en sandwich entre le tissu et la doublure, c'est plus compliqué devant. J'ai inséré une bande dans l'autre et j'ai cousu au bord pour maintenir.


J'ai utilisé des tissus tout fin pour avoir une robe légère.
Le tissu principal est du polyester qu'on m'a offert, mais avec le voile de coton en doublure, c'est très agréable à porter. D'après ma fille !

Le noeud au dos n'est pas cousu à la robe, on en fait ce qu'on veut ainsi.



Ma fille l'aime beaucoup et a pu déjà bien la porter avec le temps qu'on a.
J'en déduis que le polyester n'est pas gênant quand c'est doublé de coton léger.

Vu la longueur, ça ne lui ira peut être que cet été....




Résumé technique : 

 Modèle : Robe 130 Burda Style 06/2017



 Taille : 140 pour ma fille de 141 cm

 Tissu :  1m de viscose de provenance chinoise non connue et 70 cm de voile de coton Coupons de St Pierre.

 Réalisation : Très facile

 Modifications : Burda propose de coudre un plastron de dentelle devant, ce que je n'ai pas fait, et ca m'a simplifié le montage de la robe.


lundi 25 mai 2020

Top Bloom


Me revoici avec un nouveau téléphone pour faire des photos, le mien ayant été cassé le 1er mai.
J'ai donc enfin pu prendre en photo mes dernières réalisations.

Je commence par ce top fait il y a un mois.


C'est un haut de Maison Fauve que j'avais acheté à l'époque où la marque s'appelait Dessine moi un patron.

J'avais craqué sur ce patron pour ses vagues aux épaules.

Patron prévu pour 1m65, mais comme il est bien long, j'ai tenté sans rallonger de 3cm et ca va !
Ca me fait bizarre même que ce soit si long, je trouve que ca m'allonge.


Côté réalisation, un bonheur ! Très très bien expliqué, je me suis lancée avec plaisir.
Mais bizarrement, à la fin, c'est moins détaillé alors que je trouve que les finitions font tout.

Là, on ne sait pas comment gérer l'ourlet au niveau de la patte de boutonnage. J'ai fait à mon habitude (couture endroit contre endroit, je retourne et fait l'ourlet dans la continuité).



Je me suis retrouvée avec la 1ère boutonnière collée au bord haut. Quelle galère à découdre.
J'ai pensé alors que j'avais une sous plaque avec ma boutonnière sur ma nouvelle machine à coudre Elna, que c'était l'occasion de tester et en effet, ça permet au pied de beaucoup mieux glisser sur le tissu.
Plaque qu'on trouve aussi sur des machines à coudre Janome.

J'ai glacé les parementures à la main.


Résumé technique : 

 Modèle : Top Bloom de Maison Fauve (déclinable en robe)
Pinces poitrines, devant et dos, patte de boutonnage et parementures de col et de manches.

 Taille : 38 élargi au 40 sous la taille.

 Tissu : 1m de voile de coton des Coupons de St Pierre
Boutons donnés par une amie en plein confinement.

 Réalisation : Facile. Pour les vagues, il est bien précisé de tracer les lignes de coutures, ca roule tout seul.

 Modifications : Aucune.

Et au porter : j'ai déjà pu la porter plusieurs fois, très agréable ! Même si je ne sais pas si c'est ce qui me va le mieux.
J'avais peur du décolleté profond mais ça va, il tient très bien en place.

lundi 11 mai 2020

Couture solidaire : Sacs à linge, sur blouses et masques

En cette période de confinement, je n'ai pas eu spécialement plus de temps pour la couture, mais j'ai quand même eu une semaine de ski qui s'est transformée en semaine couture pour les Ehpad.

J'ai pu continuer les week ends suivants.

Voici la totalité des mes coutures solidaires en 1 seul post pour ne pas parler que de ça.

J'ai d'abord cousu 4 sacs à linge :

composé de 2 rectangles, un très grand et un petit pour le fond.
La partie délicate est la couture du fond, nous n'avions pas d'instructions. Le truc est de cranter pour pouvoir faire coïncider une bande autour d'un rectangle.


Ils sont grands ! J'ai coupé le 1er dans un coton/viscose de mon stock que je n'aimais plus. Afin de faire baisser le stock ! 
Puis j'ai coupé dans des vieux draps ! Ça fait de la place aussi !



Surtout qu'après, j'ai cousu 2 sur blouses, consommatrices en draps aussi !


J'ai commencé sans instruction, on nous a dit seulement après ce qu'il fallait faire grosso modo.
Ce qui m'a fait poser des élastiques au dernier moment.
La ceinture était trop large sur ma 1ère blouse. J'ai cousu ces ceintures soit sur le côté, soit au milieu devant, et j'ai rajouté des passants aux côtés.

Je ne savais pas ce qui était prévu comme marge de couture, j'ai choisi de finir l'encolure au biais rentré.

Le patron est étonnant, un seul morceau, pas de coutures côtés, manches à même.



Et enfin, la mairie fournissait des kits pour coudre des masques.

Je n'en ai cousu que 22, ça va, je me suis juste beaucoup (trop) questionnée sur le montage demandé, 2 plis vers le bas, c'est pas courant.
Et en plus, c'était beaucoup trop grand, comme on voit si-desssous, mais en fait, c'est parce que je les avait seulement décatis au fer, ils ont bien plus rétrécis après lavage ! 
Ils ont vraiment perdus 1cm en largeur et 1cm en longueur.



Résumé technique : 

 Modèles : 4 sac à linge, 2 sur blouses et 22 masques, tutos donnés par une association.

 Taille : uniques

 Tissu : j'ai utilisé 1 coton/viscose de mon stock, 3 draps de mon stock et des carrés de cotons Bennytex fournis.

Pour mon défi "Couds ton stock" de Thread & Needles, j'ai compté les draps car ca m'a libéré de la place aussi. Je n'ai pas compté ce qu'on m'a fourni évidemment.

 Réalisation : sac à linge pas si évident. Masques très faciles, et blouses niveau moyen.

 Modifications : J'ai pas fait 2 blouses ni 2 sacs à linge pareils...Même les masques, j'ai réussi à en faire 4 différents...

C'est pas mon truc la couture à la chaîne, mais ça m'a fait plaisir de coudre utile !


vendredi 1 mai 2020

Défi Burda #58 : Paletot ou veste zippée.


1er mai, le jardin en fleurs, c'est l'heure du défi Burda de Zélie Décousue !


Début février, je n'avais besoin de rien comme habit, ma fille non plus.
N'aimant pas coudre sans but, je me suis rappelée que j'avais besoin d'un vêtement de pluie pour la belle saison. Mon anorak à capuche étant bien chaud.
Et je me suis rappelée que j'avais le tissu pour depuis fin 2018...

Quand j'ai retrouvé le modèle Burda qui m'avait fait acheter ce tissu, j'étais ravie, j'avais envie d'un modèle long à faire, pour avoir le plaisir de coudre sans remplir mon armoire sans raison.

Je n'avais encore jamais cousu de modèle à 4 ronds et le challenge m'a bien motivée.


Comme dit le 1er mars, j'étais bien contente que ma fille me demande un déguisement car il me fallait plus d'un mois pour faire ce paletot.

Rien que la découpe des pièces m'a pris beaucoup de temps !



Les tissus viennent tous les 2 de Sacré Coupons :
un coton déperlant pour le tissu principal (il est formé de 2 couches de cotons)
et un mélange viscose lin soie rose pour la doublure, que j'avais depuis bien longtemps et que je voulais absolument pour moi car j'adore ce tissu !
J'ai donc osé la doublure flashy !


On peut donc voir que cette veste est composée de poches passepoilées à rabat, d'une capuche, d'un zip avec patte, des bandes de poignets,  et une doublure.

Cela ne reprend pas du tout les codes du paletot, je ne sais pas pourquoi ça s'appelle comme ça.


Je savais que ce modèle était court, je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas allongé...

Il taille aussi un peu petit, il me va très bien avec un T-Shirt, mais ça ne passe plus si j'ajoute un gilet.
Ce n'est pas grave car je ne le porterai qu'en cas de pluie l'été. Mon choix de tissu est bien pour le printemps été.


On peut voir ci-dessousla patte dos et aussi que ce n'est pas gracieux quand je relève ma capuche. Je le découvre après les photos bien entendu.


Et ci-dessous, on voit la parementure est la doublure.


Parlons maintenant technique (ou RDV en bas pour le résumé) :

La doublure a été la partie la plus rapide à coudre ! Quel bonheur un tissu fin après mon coton épais.

J'ai glacé l'ourlet du bas, pas ceux des manches.

Pour poser la doublure sur le tissu proncipal, je ne suis pas la technique Burda mais celle de Pauline Aline dans le patron de la veste Saler.


Pour cela, je couds la doublure en bas du corps et des manches, et je laisse un trou sur un côté pour tout retourner :


Burda préconise de commencer par les poches passepoilées.

Là, j'ai préféré faire une pièce d'étude pour vérifier que je comprenais les explications Burda car il faut couper quand même ! Mais c'est bon, les explications sont claires, j'avais bien compris.
Et ce n'est pas si compliqué, c'est juste la partie coupe qui fait peur.


La partie col/capuche est un peu longue à faire et quelle surprise de voir à la fin que le col ne se croise pas contrairement au dessin technique et aux photos....J'ai vérifié ma planche patron, j'ai bien recopié, je ne comprends pas !
J'espère que Johanne va m'éclairer car elle avait envie de faire ce paletot aussi !
Vu le temps que j'ai passé dessus, je ne me voyais pas du tout refaire, donc j'en ai pris mon parti, surtout que j'ai pu essayer, et ça ne me choquait pas du tout, surtout que j'aurais souvent un châle.

Ça m'a fait juste hésiter à coudre la patte du zip mais je l'ai faite quand même.
Avec les 2 pressions comme indiquée dans le patron, mais sans la boutonnière en haut, j'avais trop peur de tout massacrer surtout que ça tient sans bouton. Et si je change d'avis, je coudrai une autre pression...


Résumé technique :

Modèle : Paletot 110 Burda Style 10/2018



Taille : 38 non élargi à la taille (après avoir mesuré sur la planche patron l'aisance)
Au final un peu étroit de partout, je ne dois mettre qu'un vêtement dessous, qu'une couche. Pas grave car paletot léger.

Réalisation : 4 ronds chez Burda, ça veut dire très difficile, et je confirme, il faut avoir fait déjà plusieurs vestes pour pouvoir appréhender ce modèle. J'ai d'ailleurs pas compris comment avoir le col qui se croise.

Modifications : aucune, mais j'ai modifié le col sans le vouloir, je ne peux pas le boutonner devant...J'ai suivi les explications sauf pour le bouton du col donc, et pour le montage de la doublure.
Je préfère nettement la méthode de Pauline Alice sur la veste Saler.
La capuche est plus grande que laissait penser la photo du Burda. Tant mieux.